La Boucle - 2008

"La Boucle" - Exposition collective - 2008


EN COURS DE CONSTRUCTION


Pour fêter ses premiers sept ans, la Galerie TY ART SHOW - Anne-Marie NOIROT présente du 7 novembre au 21 décembre 2008, une exposition sur la boucle. Sept variations résolument contemporaines, secrètes et poétiques, discrètement décalées, à l'occasion s'entricotant, hommage lointain aux Seiz Breur, aussi.

Ange Ballan : peinture et photographie jour/nuit
Brigit BER : vidéo
Stéphane Donatien : lieux alignés sur la latitude de la galerie
Benoît Pingeot : aquarelle
Vincent-Victor Jouffe : émulsion polaroïd
Urban Metz : peinture
Thanes : photographie

Commissaire d'exposition : Dominique de Varine


Une boucle

Une boucle : un petit tout, un petit tour. Un cheminement.
Un anniversaire : les sept ans de la galerie Ty Art Show.
Festif.
Une invitation à : Ange Ballan, Brigit Ber, Stéphane Donatien, Vincent-Victor Jouffe, Urban Metz, Benoît Pingeot, Thanes.

Ange Ballan développe un travail singulier, où l'acharnement de l'idée se conjugue à la lenteur et à la minutie du geste du peintre. Une œuvre un peu folle, comme égarée aussi entre la nuit et le jour, mais bien plus sûrement redéfinissant l'un pour mieux penser l'autre.
Brigit Ber développe des procédures répétitives, où le travail de l'image (dessin, photo, vidéo) peut évoquer certaines figures de la musique minimaliste américaine. La poésie et l'humour y composent de savantes Vanités.

  

 

La Boucle

Peinture: U. Metz / Vidéo : B. Ber

La Boucle

   

Stéphane Donatien est un artiste globe-trotter qui trace des lignes-paysages, sortant du rang des voyageurs autant que des peintres organisés. Il rend compte par traces de voyages imaginaires aux périples certains. Vincent-Victor Jouffe joue du motif et du contexte, en des suites photographiques qui proposent une lecture au temps filtrée, d'éléments de notre univers symbolique. Plus ou moins ancrés, ou cachés (chapelles, comice agricole,...), ils répondent également de la prédilection de l'artiste pour le polaroïd aujourd'hui disparu.

Urban Metz, sous des traits d'une peinture où l'hyperréalisme fait écho, nous propose sa vision d'un monde où l'homme (avec costume et mallette d'homme d'affaire) et la nature (le ciel sans nuage, presque toujours bleu) opposent l'un à l'autre leurs clichés d'un monde parfait.Benoit Pingeot est le peintre d'une quête mystique. Le profane et le sacré entricotés l'un de l'autre s'y fécondent l'un l'autre. Le Cabaret du Lapin Agile, l'artiste Marcel Duchamp, le professeur René Girard, le Christ, la couleur verte pour tonalité profonde, y sont autant de motifs récurrents.
Thanes photographie, ici, la mer, ou plus précisément de fugaces effets de mouvements de mer à la surface de l'eau. Il en résulte une photographie de paysage où la figuration déborde, vers une lecture abstraite et conceptuelle.

Autant de boucles.
Lointain écho aux Seiz Breur.


Dominique de Varine


Urban Metz

Urban Metz

Urban Metz


retour

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×